Boris Viande

[Actus][Bio][FREE MP3][Concerts]

DJ/trompettiste World/Punk insubmersible !

Balkan, russkij, ukrainski, gypsy, latino, italo, celtic, rubadubstep, drumnbrass, rude boy, kamikaze, franchouillard acoustic pogo. Garanti 100% pur beurre.
Anime également vos mariages, anniversaires ou autres soirées privées depuis 2011.

Booking : 06 69 02 77 61 – borisviande |@| vladproductions.fr

Né en Bretagne en 1983, Romain Pierre pratique la musique en groupe depuis la fin des années 90. Il apprend l’accordéon, la trompette puis la guitare tout en composant et écrivant pour le groupe nantais amateur Vladivostok, constitué d’amis proches et encore actif aujourd’hui. Ses influences se concentrent alors essentiellement autour du ska, du punk et du métal.

2005 | Il quitte Nantes pour Paris dans le cadre de ses études. Il évolue alors naturellement vers une pratique musicale lui permettant de travailler seul ou par correspondance avec ses collègues nantais en intégrant des machines dans ses projets. Plusieurs voyages lui donneront de 2005 à 2010 le goût des musiques du monde, particulièrement les musiques d’Europe centrale et orientale : Berlin d’abord, où il passe quelques mois à l’occasion d’un stage dans le cadre de ses études d’ingénieur, puis le Belarus, la Géorgie, l’Arménie, la Pologne, la Roumanie, la République Tchèque, la Hongrie, la Serbie, la Grèce, la Turquie…


2007 | Il forme avec le batteur de Vladivostok ce qui est alors le duo de DJs de musique de l’Est Boris Viande et les premiers DJ sets s’enchaînent dans la région nantaise. En 2008 et 2009, Vladivostok donne deux concerts au Be Free Festival en Ukraine. Fin 2008, il crée avec les autres membres de Vladivostok le label Vlad Productions, qu’il dirige depuis. Parallèlement, l’agenda de Boris Viande devient de plus en plus chargé (40 dates en 2009) : Romain décide de poursuivre l’aventure seul et de quitter son emploi (il est alors ingénieur en systèmes d’information) pour se consacrer à Boris Viande et aux autres projets qu’il développe au sein du label.

2010 | Année charnière, avec une centaine de DJ sets au compteur, principalement en France (Paris, Nantes, Lille, Strasbourg, Rennes, Angers, Toulouse, Rodez…) mais aussi à Bruxelles, Liège, Berlin, ou Vienne. Il est DJ régulier à Paris (Bellevilloise, Alimentation Générale, Dame de Canton), à Liège (Tipi) et à Bruxelles (Bar du Matin). Il continue de développer le label VLAD qui produit désormais une dizaine d’artistes en musique du monde, electro et punk. Il sort à la fin de l’année un premier maxi de traditionnels et de compositions orientées punk balkanique (Acoustic Pogo).

2011 | Goûtant aux joies du home-studio, Boris compose de plus en plus sur la route, ce qui l’amène à développer toute une série de productions electro. Il inaugure une série de soirées dédiées à la scène electronique influencée par les Balkans (Balkan Boombastic) et enchaîne les remixes. Parallèlement, il maintient son rythme de croisière à 100 DJ sets / an, principalement en France et Belgique.


2012 | Les soirées Balkan Boombastic voient défiler les invités de toute l’Europe : Neki Stranac et Shazalakazoo (Belgrade), Kosta Kostov (Cologne), DJ Shefitza (Londres), Luca Vaga (Berlin)… et donnent naissance aux compilations du même nom, sur lesquelles Boris invite d’autres producteurs (DJ Stanbul, Kiksnare de Sauvage FM, les autres membres de Vladivostok…) et ce toujours sur le label Vlad. Il développe avec Vladivostok un live electro-world joué avec des sampleurs et la trompette sans utiliser de boucle ou de bande, les samples étant toujours déclenchés en direct.

2013 | Après une année 2012 consacrée à la nouvelle scène electro-world (global beat, moombahton ou encore world bass music), Boris revient à ses premières amours en signant un maxi principalement acoustique. Nafplio Café est un recueil de sessions home-studio dédiées à la polka, la cumbia, le kolo ou le raï. Boris prépare également pour la fin de l’année un maxi de raï électronique ou nu-raï, sur lequel les tempo descendent jusque 90 BPM et faisant la part belle aux synthés et rythmiques d’influence nord-africaine et orientale.

Pour ce qui est du mix, Boris continue d’élargir sa playlist en intégrant du flamenco, de la tarentelle, de la musette et de la musique celtique, tout en maintenant son rythme à deux concerts par semaine en moyenne.

Une approche acoustique du mix

A travers sa sélection musicale, Boris Viande aborde le mix d’une manière instinctivement acoustique. Les musiques traditionnelles, les fanfares et les orchestres occupent une place de choix dans la sélection, ainsi que les groupes underground de ska, de punk ou de rock alternatif. Le tempo est constamment variable et les titres joués peuvent contenir des accélarations, des ralentissements ou des crescendos. Une partie du set, plus électronique (moombahton, house, dubstep et drum’n'bass), est jouée généralement en fin de soirée et contient de nombreuses productions de Boris ainsi que des remixes et bootlegs divers.


Par cette approche, et le choix de jouer de la trompette en live par-dessus le mix, Boris Viande cherche à restituer l’énergie de la musique, au cours d’un mix intense et versatile de plusieurs heures se prêtant bien aux cafés-concerts comme aux grosses scènes des festivals d’été. Il n’hésite pas à jouer des musiques populaires qu’on pourrait croire ringardisées, et il n’est pas rare de voir un public nombreux et enthousiaste danser à une heure avancée de la nuit au simple son d’un duo guitare / violon.

Tout en perfectionnant sa technique de home-studio, l’utilisation des synthés et la technique instrumentale, Boris continue d’expérimenter en direction d’une musique hybride qui respire autant que la musique live, avec ses changements de tempo et sa fluidité, mais construite sur home-studio pour permettre toutes les variations possibles et faciliter la réactivité dans le rythme de production.

Constamment tiraillé entre la musique traditionnelle vivante d’hier et la nouvelle scène electro-world de laptop producers, Boris passe souvent à tort pour un puriste issu d’une fanfare foutraque dans les soirées club, et pour un clubber technoïde en clôture d’un festival de musique du monde. C’est pourtant en refusant de choisir que Boris crée le lien entre les générations, entre les publics et entre les différentes scènes qu’il affectionne, des guinguettes aux clubs, des festivals punk aux bars de quartier.

DISCOGRAPHIE


Balkan Boombastic #3 [VLAD/OCT'12] *** OUT OCT26th! by Boris Viande

The Boombahton Summer /// OUT NOW! by Boris Viande

Balkan Boombastic #2 [VLAD/JUNE'12] by Boris Viande

Balkan Boombastic #1 [VLAD/APRIL'12] by Boris Viande

Acoustic Pogo [VLAD/2010] /// Free DL! by Boris Viande